LES BIENFAITS DU MIEL ET AUTRES PRODUITS APICOLES POUR LA BOBOLOGIE DE NOS CHIENS

 

Par Cristina, l'un des membres de notre groupe

LES BIENFAITS DU MIEL


Pour soigner la bobologie de nos chiens


Haut pouvoir CICATRISANT - ANTISEPTIQUE - ANTIFONGIQUE

 


L’utilisation du miel à des fins thérapeutiques, notamment la cicatrisation, date de bien avant la médecine moderne. Déjà au temps des pharaons ses vertus étaient connues. Celles-ci y sont mentionnées dans le papyrus découvert par Edwin Smith* proposant le miel pour soigner les infections. Depuis, il a été utilisé à toutes les époques en médecine traditionnelle et populaire pour sa faculté à cicatriser rapidement et proprement les plaies.


Efficacité Testée et Approuvée par Le service du Pr Descottes du CHU de Limoges qui fait des recherches depuis deux décennies sur le sujet avec des résultats concluants. Parfois même équivalents aux produits classiques pour la cicatrisation et de façon plus rapide.

 

AVANT PROPOS


Cette fiche technique vous est présentée de manière assez généralisée d’une part afin de sensibiliser les utilisateurs qu’un bon miel à des vertus extraordinaires si et seulement si, on achète le bon produit ! Un bon miel de qualité révèlera toute sa richesse et sa puissance mais pour en tirer le meilleur bénéfice je vous invite à découvrir ce précieux ingrédient aux propriétés nombreuses à travers ces quelques lignes, sain et naturel, il vous épatera par sa grande capacité à soigner les bobos de nos compagnons à 4 pattes.


Même si nous favoriserons une utilisation en externe, il est nécessaire que vous compreniez à travers cette lecture que le miel est un produit extrêmement intéressant du point de vue nutritionnel mais également en tant que soin cicatrisant spectaculaire ! Un aparté rapide vous présentera les produits de la ruche de A à Z, car selon la nécessité du soin certains entreront dans une composition allant du simple cataplasme, jusqu’à la confection de cosmétiques naturels (ex baume ) a partir de la cire d’abeille…. 

 

Vous me direz oui d’accord mais ce qui convient à l’homme ne convient pas forcément aux animaux Alors oui et non, le miel est avant tout un aliment a destination des humains mais en médecine naturelle de nos compagnons, le miel peut également avoir les usages suivants :

 


En Usage externe PRINCIPALEMENT (et celui qui nous concernera le plus ) : Le miel, en application externe, sera employé pour ses vertus antiseptiques et cicatrisantes. Dans le cas de blessure ou de brûlure superficielle.

Les constipations modérées des chiots peuvent être soignées avec l’administration d’eau minérale tiède additionnée de miel d’acacia, à raison de ½ cuillerée à café de miel pour ½ verre d’eau. valable pour les chiots/chiens anémiés en carences alimentaires etc…


Miel comme excipient : Le miel peut servir de véhicule pour l’administration au chien des huiles essentielles ou pour celle de certains extraits de plante médicinale. Nombreux furent les usages en médecine vétérinaire, en particulier en tant que véhicule pour de nombreux médicaments. Il est donc possible de faire de petites boulettes de miel avant de les déposer dans une assiette au réfrigérateur. Ainsi durcie, la boulette de miel pourra être additionnée du remède, pétrie entre les doigts brièvement pour ne pas la ramollir, avant d'être administrée aisément au chien.


Miel et allergie : Notons également une application du miel plus anecdotique : Certains auteurs préconisent l’absorption d’un "pois" de miel chaque matin durant le mois qui précède la floraison du végétal auquel le patient est allergique. Ainsi du miel de bruyère sera administré chez les chiens allergiques au pollen de bruyère. La présence de grains de pollen du végétal en cause dans la composition du miel permettrait de réaliser une forme de désensibilisation naturelle par voie orale.


Attention
Le miel ne doit JAMAIS être administré à un chat, chez lequel l’administration de miel peut occasionner des troubles sévères.


"Le miel industriel, pas naturel, est un miel
dégradé. Un miel dégradé qui ne répond pas aux
normes. Ce miel sert à faire les pâtisseries. Le
miel industriel n'a donc pas du tout les mêmes
propriétés que les miels bio. »


Les réponses avec le Pr. Olivier Laccourreye, ORL et chirurgien cervico-facial à l'hôpital européen Georges-Pompidou (Paris) et avec le
Dr Albert Becker, médecin généraliste - Par La rédaction d'Allodocteurs

 

 


JUSTE UN BRIN D’HISTOIRE
Sur les produits de la ruche et leurs vertus


Les Vertus du miel
La première étape de l’élaboration du miel consiste en l’aspiration du nectar des fleurs par les abeilles butineuses. Elle peuvent aussi récolter du « miellat » (sécrétion d’autres insectes présents sur les fleurs). Une fois dans le jabot (poche dans le tube digestif de l’abeille) une première réaction chimique se produit. Lorsque ces substances sont déposées dans la ruche d’autres abeilles terminent le processus puis stockent le miel dans les alvéoles.


Le miel sert à l’alimentation de l’ensemble de la colonie tout au long de l’année. Il possède les qualités suivantes :

 

 

Cicatrisantes
Anti-microbiennes
Immunologiques
Nutritionnelles
Energisantes


Les Vertus de la propolis
Véritable bouclier de la ruche, la propolis possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et antiseptiques qui en font une extraordinaire barrière de protection universelle.


La ruche constitue un espace clos de cinquante litres dans lequel s’activent des milliers d’individus, à une température comprise entre 35 et 38°C, avec un taux d’humidité allant jusqu’à 70% et avec une teneur très importante en sucre. Ainsi selon toute probabilité chimique cet espace devrait être un vrai bouillon de culture ! Cependant il n’en est rien, et cela grâce à la propolis ! Celle-ci possède des propriétés antibactériennes antifongiques et antiseptiques. On peut même parler d’antibiotique naturel !


La propolis possède en effet des propriétés bactériostatiques qui lui offrent un spectre d’action très étendu, sans les effets indésirables de ses équivalents chimiques. C’est en dissolvant la propolis dans de l’alcool puis en évaporant celui-ci que l’on récupère les éléments thérapeutiques les plus intéressants, et en particulier les flavonoïdes qui exercent une puissante action antivirale contre la grippe et les maladies de la sphère ORL.


La propolis est également redoutable contre l’herpès, l’hépatite B ou encore le zona. Mais la propolis possède bien d’autres vertus :


  • Elle possède un pouvoir anesthésiant trois fois supérieur aux anesthésiques habituels cequi en fait une arme très efficace contre les piqures d’insectes.
  • Elle est extrêmement efficace dans les cas d’affections buccales comme les gingivites, les aphtes.
  • Elle agit sur les champignons pathogènes, l’eczéma, les affections oculaires ou respiratoires.
  • Enfin la propolis, par son action antioxydante permet de stimuler le renouvellement cellulaire grâce a ses flavonoïdes qui piègent les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules.
  • Antiparasitaire : Seule ou en propomiel (propolis mélangée à du miel) lutte efficacement contre divers parasites tels que le ténia.


Parmi ses bienfaits on peut noter ses caractéristiques :

Antifongiques
Antiseptiques
Antibiotiques
Cicatrisantes
Anesthésiques
Anti-inflammatoires
Anti-spasmodiques
Antivirales
Antimitotiques
Contre les infections ORL



Propriétés de la gelée royale
La gelée royale est sécrétée par les abeilles ouvrières dans les premiers jours de leur vie. Elle favorise la croissance des larves et constitue l’unique alimentation de la reine durant tout sa vie. La gelée royale est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, elle est produite en faible quantité.


  • Véritable concentré d’éléments vitaux :
  • 66% d’eau
  • 13 % de protides (acides aminés)14,5% de glucides
  • 4,5% de lipides
  • Vitamines du groupe B (B3, B5, B8, B9),
  • Vitamines A, C, D et E, minéraux (cuivre, phosphore, fer…),
  • De nombreux acides aminés et acides gras essentiels.
  • D’autres nutriments tels que l’acétylcholine (indispensable au bon fonctionnement descellules nerveuses et des neurones) et des principes anti-bactériens. La gelée royale estnotamment le produit naturel le plus riche en vitamines B5. Toutes ces substances sont notamment connues pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme.

Les Effets notoires de la gelée royale :



Anti-microbiens
Contre les états de fatigue
Anti-inflammatoires
Empêche la déshydratation
Anti-oestrogéniques (ménopause)
Anti-vieillissement
Immunitaires
Hypocholestérolémiant (diabète)
Anti-viraux
Nutritionnels
Vasodilatateur


Contre-indications

  • Les personnes allergiques au miel, au pollen, aux piqûres d’abeilles et aux plantes de la famille des composées (marguerite, échinacée, pissenlit, etc.)pourraient également l’être à la gelée royale.
  • On a rapporté plusieurs réactions allergiques et anaphylactiques (qui déclenchent une réaction immunitaire exagérée, dite  d’hypersensibilité) à la gelée royale, entreautres chez des sujets souffrant d’asthme ou d’eczéma atopique.
  • Effets indésirables
  • En usage topique, la gelée royale peut provoquer ou exacerber une dermite(inflammation de la peau).


Source : « Effets protecteurs de la gelée royale contre les effets toxiques de pesticides » étude by J Med Food 11/06/11 - Cetam



Les vertus de la Cire d’abeille
Elle est fabriquée par les abeilles à partir de sucres grâce à des glandes dont c’est la fonction. La cire leur sert ensuite à construire les alvéoles qui permettront ensuite de stocker le miel.


La cire d’abeilles est connue comme faisant souvent partie des produits cosmétiques ainsi que des différents baumes qui soignent les affections rhumatismales. En plus de cela, on lui reconnait sa faculté d’hydrater la peau naturellement tout en apaisant et en oxygénant l’épiderme. Elle agit aussi comme protection contre les effets du vent et du soleil, mais également contre les temps froids et autres irritations. La cire d’abeilles a été utilisée pour les soins de la peau depuis plus de 2200 ans. Sa teneur en vitamine A lui permet de disposer de vertus protectrices et hydratantes pour la peau.


La cire d’abeilles a comme propriété d’être imperméable, ce qui lui permet de protéger contre le froid ou le vent. Mais à trop forte dose, elle peut aussi étouffer et obstruer les pores de la peau. Elle se conserve bien et elle a des propriétés cicatrisantes et antiinflammatoires.
On peut aussi fabriquer soi-même une lotion de soin pour les mains et qui conviennent aux peaux sèches. Pour cela, on mélange l’huile d’amande douce et celle de vitamine E avec de l’eau et un agent émulsifiant. On y ajoute ensuite de l’huile essentielle de lavande ou un autre parfum selon les préférences et on laisse reposer 48h avant usage.


La cire est utilisée :


En cosmétique
Dans le traitement du cuir
Dans la fabrication de bougies
Comme épaississant dans certains
bonbons et médicaments


Vertus du pollen
La diversité des pollens implique des vertus différentes suivant leur origine. Cependant certains bienfaits semblent communs à tous.
Ils permettent d’ouvrir l’appétit et sont indiqués contre les troubles digestifs. Ils ont aussi une action excitante, favorisent la réflexion et agissent contre le vieillissement.


En médecine traditionnelle chinoise, le pollen est utilisé depuis plusieurs siècles. Même si le pollen n'est pas une plante, il est tout de même très utilisé en phytothérapie. Il permet de stimuler les défenses immunitaires de l'organisme et a un effet important sur l'asthénie. Nous nous intéressons ici au pollen d'abeilles et au pollen de fleurs.



Les Propriétés médicinales du pollen


UTILISATION INTERNE
Stimulant de l'organisme
Euphorisant
Fortifiant
Reconstituant
Rééquilibrant fonctionnel ;
Anti-allergène
Stimulant du transit.


Source : Les vertus du miel.com



COMMENT ACHETER UN BON MIEL ?


Avant tout, il est important de sélectionner le « bon » miel pour ce faire privilégier les circuits courts !! Recherchez si par chez vous, il y a un apiculteur.




Selon La CETAM, (Centre d'Etudes Techniques Apicoles de Moselle - Lorraine)* « En climat tempéré, la grande majorité des miels cristallise. La cristallisation doit être fine, régulière, homogène. Les miels liquides par exemple « acacia » (robinier) doivent être limpides, homogènes sans amorce de cristallisation. Eviter tout miel présentant à la fois des phases liquides et cristallisés soit par séparation de phase ( liquide dans la partie supérieure, cristallisé […]*


IMPORTANT : N’acheter que des miels ayant une indication d’origine précise. La mention du pays d’origine est obligatoire sur le pot mais devient imprécise quand il s’agit de mélanges de miels d’origine différentes. Les consommateurs ne savent plus alors d’où proviennent réellement les miels avec des provenances qui peuvent changer pour une même marque d’un lot à l’autre.


La meilleure de faire évoluer la législation est pour les consommateurs de ne plus acheter de miels avec les mentions d’origine : UE et hors UE !! »



ALORS QUEL MIEL POUR SOIGNER LES PLAIES ?


On ne le choisit pas vraiment au hasard, même si pour une blessure superficielle, un bon miel simple suffira, Par exemple Le miel de thym bio*, est le seul à être actif contre l’Escherichia coli et le staphylocoque doré. En effet, l’origine des fleurs butinées influence la composition du miel, tout comme les substances ajoutées par les abeilles.


L’application de pansements de miel sur les plaies réduit la prolifération des bactéries et facilite la cicatrisation. Très sucré, il absorbe l’eau des bactéries et vient à bout des plus résistantes aux antibiotiques, son pH étant acide (entre 3 et 4) ce qui empêche multiplication. Il contient aussi de l’eau oxygénée (antiseptique), grâce à une enzyme produite par la glande nourricière des abeilles. Enfin, une équipe allemande (découverte effectuée par le Professeur Henlea du CHU de Dresde en Allemagne) a prouvé récemment que l’efficacité du miel de manuka* reposait sur la présence de méthylglyoxal. Cette molécule antibactérienne s’y trouve à une concentration 100 fois supérieure à celle des miels classiques. Le résultat de cette étude est publié dans des revues scientifiques. Il peut-être consommé par des personnes biens portantes ou mal portantes, comme tout autre miel.

  • Le miel est aussi utilisé depuis la nuit des temps pour soigner les brûlures légères.

La guérison est favorisée par l’application de miel sur la brûlure recouverte ensuite d’un pansement. Son application sur les plaies produit de l’eau oxygénée pendant une durée limitée provoquant une réaction anti-bactérienne. C’est pour cette raison que les bandages doivent être renouvelés régulièrement et journalièrement. Le miel aide le développement de cellules neuves et permet une cicatrisation rapide et belle!

 

  • La CICATRISATION des plaies externes par le miel.

L’infection d’une plaie par les bactéries ralentit sa cicatrisation. La clé de son succès réside donc du traitement d’inhibition du développement de ces bactéries. L’action du miel et de ses nombreuses propriétés combinée aux ions d’argent* est une solution possible
pour ce genre de traitement. La consultation d’un vétérinaire est bien évidemment PRIMORDIALE

 

De plus, dans le cas de bactéries récalcitrantes aux solutions modernes, le miel peut s’avérer tout aussi efficace.

 

Pourquoi? parce que La teneur élevée en sucre du miel lui donne des qualités antimicrobiennes.
La constitution du miel et son pH acide empêchent également le développement des bactéries et autres agents pathogènes mais c’est également aussi un bon anti-inflammatoire. De plus, sa forte concentration en eau lui permet de s’étaler sur toute la surface de la plaie ce qui permet aux tissus de cicatriser de façon optimale.


La symbiose qui se crée entre le miel et les tissus permet à l’eau qu’il contient de se transformer en « eau oxygénée » cela va éviter la prolifération de bactéries d’une part et ralentir sa déshydratation d’autre part.

 

Le petit + Pratique: Le retrait de pansements appliqués sur une plaie devient plus facile grâce à la viscosité du miel qui empêche son adhérence.

 

 

COMMENT REALISER UN CATAPLASME?

 

Faire un cataplasme consiste à appliquer sur la peau un ingrédient ou un mélange d'ingrédients destinés à soigner un trouble (inflammation, douleur...). Il s'agit donc d'un traitement entièrement naturel, qui donne souvent de très bons résultats s'il est appliqué correctement.


Selon la plaie
Nous l’avons vu plus haut, excellent désinfectant et antiseptique, de la simple irritation aux plaies ouvertes, aidant à la régénération des tissus lésés, la guérison est souvent très impressionnante de part sa rapidité là où de nombreux traitements médicaux classiques
ont échoué.

 

Comment procéder :avant de réalisé un cataplasme, il faut d’abord nettoyer la zone concernée à l'eau clair et/ou du sérum physiologique, ions d’argent… sécher légèrement (si possible) puis appliquer le miel en couche assez épaisse directement sur la plaie ou la zone. Recouvrir à l'aide d'un film plastique de type alimentaire et changer toutes les 4h. (au moins 3 fois par jour).


* Ne pas hésiter à l'associer à l'argile verte de la façon suivante: nettoyer la zone ou la plaie à l'eau claire comme précédemment expliqué, puis poser une couche épaisse d'argile verte et laisser agir 10 min puis rincer et appliquer le cataplasme de miel.


* En cas de gonflement ou de plaie sale (corps étrangers tels que sable, terre, cailloux, etc.), alterner cataplasme d'argile verte à garder durant 4 heures (recouvert d'un bandage qui lasse passer l'air) en début de journée, et cataplasme de miel pour la fin de journée et la nuit. L'argile servira à épurer les impuretés et à décongestionner la zone tout en participant à la guérison de part ses nombreux minéraux, et le miel aura ainsi la voie libre pour agir pleinement sur un terrain préparé.

 

*Published by L'Enchanterre - dans Remèdes & herboristerie

 

 

COSMETOLOGIE : Comment Fabriquer un onguent pour panser les plaies


Rappel : Pour toute plaie ou infection sérieuse il est préférable de consulter un vétérinaire.


Voici comment préparer une pâte pour soigner les plaies, les coups de soleil, les brûlures superficielles …


Afin de réaliser ce baume il faut, de préférence, choisir un miel liquide le plus pur possible.


Vous aurez aussi besoin d’extrait de propolis et de cire dans les proportions suivantes pour 150g de pâte :

 

 

 

20g de miel
30g doses d’extrait de propolis
100g doses de cire

 

Faites fondre la cire, puis, pendant son refroidissement mélangez la avec l’extrait de propolis et ensuite avec le miel.

 



INSECTIFUGE


Si Vous en avez assez d’être importuné par des insectes tels que moustiques, aoûtats, tiques et autres insectes nuisibles, (vous pouvez y incorporer des huiles essentielles pour cela merci de vous référer aux autres fiches techniques du groupe sur Facebook ou demander l’utilisation aux connaisseurs qui vous aiguilleront au mieux sur la posologie). Voici une recette toute simple à réaliser, en fabriquant vous même votre répulsif !!!!Les ingrédients dont vous aurez besoin :


  • Pur gel d’aloé véra bio
  • Citronnelle
  • Cire d’abeille


Dosage : Pour 1 volume de gel d’aloé véra il vous faudra 1 volume de citronnelle et 1,5 volumes de cire d’abeille. Procédé comme tel :

Mélangez l’aloé véra avec la citronnelle dans une casserole.
Faites chauffer à feu doux pendant trois minutes.
Ajoutez la cire et remuez jusqu’à ce que la cire fonde.
Retirez la casserole du feu et remuez jusqu’à ce que le mélange s’épaississe.
Versez la mixture obtenue dans un bocal. !


Enfin prêt, il sera « imperméable » grâce à la cire d’abeille, utile lors de fréquente baignade (en mer par exemple)… A appliquer en fine couche, ainsi il n’obstrue pas les pores de la peau et la peau est donc parfaitement oxygénée, hydratée et protégée.



CONTRE INDICATIONS


Le miel comporte quelques contre-indications, peu nombreuses au regard de la diversité de ses vertus.

Diabète
Le miel comportant une forte concentration de sucre, il est contre-indiqué, comme tout produit sucré pour les diabétiques.


Allergies à la gelée royale / pollen
Des allergies ont été constatées sur des patients asthmatiques ou développant certaines maladies de peau. Par ailleurs les personnes allergiques au miel et à certains végétaux seraient susceptibles de l’être aussi avec la gelée royale, au pollen … !!
PEU CONNUE, L’ALLERGIE AU MIEL CONCERNE TOUT DE MÊME 2% À 3% DE LA POPULATION GÉNÉRALE.


« Les allergiques aux pollens seraient particulièrement exposés.Les protéines les plus allergisantes dans le miel sont en effet le pollen, et dans la moindre mesure les protéines contenus dans les sécrétions salivaires de l’abeille. Dans le cas d’une allergie au miel, comme par ailleurs pour toutes les allergies alimentaires, le seul traitement efficace repose dur l’éviction de l’allergène. Il faut donc s’abstenir de
consommer du miel, sous quelque forme que ce soit et probablement aussi par contact. » (13ème Congrès de Pneumologie de langue française, Lyon, janvier 2009)


Attention le miel ne se bonifie pas avec l'âge, mieux vaut respecter sa date limite de consommation. Le miel s'avère efficace à condition d'être bien conservé entre 14 et 20°C maximum




LA CONCLUSION du Dr BECKER Albert CETAM L membre AFA
(Ass Française d’Apithérapie)


Définition de l’Apithérapie :


• Selon DONADIEU 1975 : « L’apithérapie est le traitement des maladies par les produits récoltés, transformés ou sécrétés par l’abeille, et tout particulièrement le pollen, la propolis, le miel, la gelée royale et le venin.Ce sont essentiellement des thérapeutiques de terrain qui visent la
prévention des maladies mais aussi ont des vertus curatives. »


• Selon BECKER, 2007, plus conforme aux réalités scientifiques du 21° S : « L’apithérapie est le traitement préventif ou curatif des maladies humaines ou vétérinaires par les produits biologiques issus ou extrait du corps même de l’abeille, sécrétés par elle ou récoltés et transformés par elle. En fonction des continents, le terme Apithérapie n’a pas le même sens. Ainsi, en Europe l’apithérapie fait référence à la cicatrisation par le miel, aux Etats Unis, « apitherapy » signifie thérapeutique par le venin, au Japon, l’apithérapie est le traitement des maladies par la propolis. L’apithérapie est de fait multiple, c’est aussi l’usage par l’allopathie de médicaments extraits ou synthétisés, à partir des produits de la ruche utilisés traditionnellement et dont l’activité thérapeutique est scientifiquement confirmée. Ces médicaments entrent donc logiquement dans le domaine de l’allopathie, comme d’autres médicaments issus des plantes, d’animaux. Il y a interpénétration de la médecine scientifique et de la tradition médicale populaire. »



USAGE THERAPEUTIQUE DU MIEL


« La législation européenne interdit aux producteurs de nutriments de vanter leurs produits par des allégations faisant ressortir un rôle préventif ou curatif dans les maladies humaines. On ne se nourrit donc pas pour se soigner mais cette idée ancienne prêtant des propriétés particulières au miel, n’est pas sans fondements sérieux. Le miel dans toutes ses diversités poly ou mono floral, ses variétés, ses origines géographiques, est utilisé depuis la haute Antiquité en médecine traditionnelle. Il l’est aussi en médecine moderne y compris en milieu chirurgical où il rend de très grand service. Le miel est souvent considéré comme un « alicament » c’est à dire un aliment à qui on prête des
vertus médicales comme le jus de canneberge qui a été reconnu officiellement par l’AFSSA comme efficace dans les infections urinaires à E. Coli. Chaque type de miel a des avantages particuliers, mais tous ont des effets communs reconnus par la médecine moderne.


1) Effet Antibiotique L’efficacité réelle incontestable du miel contre les agents pathogènes réside dans sa concentration très élevée en sucres. Le pouvoir bactéricide et bactériostatique propre au miel est dû à l ‘effet osmotique entraînant une déshydratation des germes et leur lyse. A l’état naturel, le miel contient outre la melittine, de l’eau oxygénée (inhibine) issue de l’activité enzymatique inhérente du miel, des dérivés du venin d’abeille qui ont ,pour certains, des effets de lyse cellulaire. Il contient également des produits antibiotiques polyphénoliques et flavonoïdes dont les plus connus sont, sans être exhaustif, la pinocembrine, la quercétine.


2) Effet Cicatrisant Le miel s’utilise depuis la nuit des temps pour soigner plaies et ulcères. En dermatologie, en chirurgie, il s’utilise en applications externes sur les brûlures, plaies infectées, les ulcères vasculaires avec des résultats remarquables comme l’ont démontré
les différentes publications internationales concernant le traitement par le miel des plaies viscérales, plaies des membres etc Le miel assure une bonne désinfection et cicatrisation des escarres des alités (dit de décubitus), des plaies d’amputés .Des équipes françaises,
britanniques, néo-zélandaises, des pays de l’ex-empire soviétique, du tiers monde, Afrique, Cuba, utilisent journellement avec succès ,les propriétés antimicrobiennes et cicatrisantes remarquables du miel. Le miel est, restera malgré certaines résistances des médecins mal informés en France, une arme efficace contre les bactéries résistantes aux antibiotiques modernes. La Nouvelle Zélande l’a si bien compris qu’elle exporte le miel de Manuka stérilisé aux rayons gamma. Des universitaires NZ y ont mis au point en 1996 un standard UMF ( Unique Manuka Factor) gradué de 1 à 16 , 16 étant l’activité antibiotique maximale définie par l’Université de Waikato à partir du miel de Manuka . Une division de cette Université s’ emploie exclusivement à la recherche des effets thérapeutiques du miel avec des résultats scientifiques probants et solides. Dans le Limousin ,un projet novateur d’entreprise, MELIPHARM s’appuyant sur les travaux du Pr DESCOTTES du CHU de
Limoges, vise à valoriser les propriétés biologiques, cicatrisantes de miels récoltés en France. En cours de montage,il est soutenu par la Région et Oséo ANVAR ! J’utilise dans ma pratique médicale depuis plus de 30 ans, le miel que je produis dans des conditions rigoureuses d’hygiène. Mes cadres de miel ne sont à aucun moment en contact avec le sol ou la poussière, ce qui limite le risque de botulisme et le problème de la stérilisation du miel. Comme pansement de cicatrisation, j’obtiens d’excellents et rapides résultats, au grand étonnement des patients, de leurs familles. Le miel fourni gracieusement est appliqué sur ordonnance, par les infirmières du secteur médical dans des conditions strictes d’asepsie locale, en large couche sur les lésions. Les pansements sont renouvelés journellement. Cet usage thérapeutique dermatologique cicatrisant du miel dans les ulcérations d’origines variées dont les lésions diabétiques ,a été repris avec succès par des confrères. » (*cetam)



BONUS


Quelle sorte de miel choisir en fonction des symptômes




SOURCES
site officiel du Centre d'Etudes Techniques Apicoles de Moselle - Lorraine http://www.cetam.info/site/
https://www.abcd-chirurgie.fr/mediastore/fckEditor/file/TAP.pdf
http://www.maplante.com/miel-local-allergie/
http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-quand-le-miel-se-tartine-sur-les-plaies_3565.html
http://www.phytanimal.fr/phytotherapie-aromatherapie/le-miel
http://naturae-bien-etre.wifeo.com/les-produits-de-la-ruche.php
http://vertusdumiel.info
http://www.icko-apiculture.com/fr/cire-abeilles/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Papyrus_Edwin_Smith (biographie)