SOULAGER L’ARTHROSE, LA DYSPLASIE ET AUTRES PROBLEMES ARTICULAIRES NATURELLEMENT!

Copyright © Nelly Coadic

Créé le 21 janvier 2016, ‏‎9:14:33 PM


Les textes et images de ce site sont protégés par le droit d’auteur. Toute reproduction ou exploitation de ces contenus est strictement interdite sans accord écrit préalable

 

 

De nombreux animaux de compagnie, et tout particulièrement les chiens, souffrent de problèmes articulaires. Certains sont âgés, c’est donc un peu le court normal des choses, mais d’autres sont au contraire encore très jeunes, et ce sont les conséquences de blessures, de malformations comme la dysplasie, de déséquilibre alimentaire, d’usure, d’infections, ou même la conséquence de certains vaccins (le sujet qui fâche).

 

Il faut bien entendu d’abord adresser la cause de cette souffrance, ce qui n’est pas toujours une option, en particulier lorsqu’il s’agit d’arthrose. Les options médicamenteuses comme les corticoïdes et les anti-inflammatoires ne sont que de courte durée, parce que le corps s’y accoutume et qu’il faut continuellement augmenter la dose ou parce qu’ils ont des conséquences néfastes sur l’organisme :

 

  • Destruction de la flore intestinale
  • Maladie de Cushing
  • Sang dans les selles
  • Augmentation de la soif et de l’urination
  • Insuffisance rénale ou infections urinaires
  • Suppression du système immunitaire
  • Perte d’énergie
  • Nausée/vomissements
  • Développement ou augmentation des infections (en particulier les infections bactériennes cutanées)
  • Diabète
  • Dégradation du pelage
  • Difficultés des plaies à guérir
  • Augmentation de l’appétit/obésité
  • Catabolisme des protéines pouvant entraîner une faiblesse musculaire
  • Susceptibilité aux infections fongiques
  • Démodécie
  • Changement de personnalité
  • Défaillance des organes
  • Dommages à long terme sur les articulations
  • Dommages à long terme sur le cœur
  • Augmentation du taux d’enzymes du foie

 

Ça c’était pour les corticoïdes, passons maintenant à la jolie liste des effets secondaires des anti-inflammatoires non-stéroïdiens :

  • Ulcères gastro-intestinaux et perforations/hémorragies gastro-intestinales
  • Élévation du taux d’enzymes hépatiques
  • Insuffisance rénale
  • Interactions avec les corticoïdes
  • Anémie
  • Problèmes de peau
  • Diminution du taux de plaquettes
  • Convulsions
  • Paralysie
  • Troubles de l’équilibre
  • Hyperactivité
  • Agression
  • Dépression
  • Destruction des cartilages

 

Ce dernier point est particulièrement frappant. On prescrit des anti-inflammatoires pour des problèmes d’arthrose, et donc de cartilages endommagés, et ces mêmes traitements peuvent potentiellement empirer cette même pathologie ?

 

 

QUELLES SONT DONC LES OPTIONS NATURELLES POUR SOULAGER NOS ANIMAUX DE COMPAGNIE ?

 

 

MODE DE VIE ET ENVIRONNEMENT

 

Il faut éviter les escaliers, bien entendu, et donc placer le couchage du chien ou du chat là où il n’aura pas à monter de marches, ou encore le porter pour monter les escaliers. Les revêtements en pavé sont très mauvais pour les animaux qui ont des problèmes d’articulations, je ne peux que vous encourager à installer des tapis dans les couloirs et les zones ou votre animal fait de nombreuses allées et venues. Outre le fait que les tapis sont des absorbeurs de choc, ils éviteront aussi les glissades et les dérapages qui sont particulièrement détrimentaux pour les articulations fragiles. Je me souviens, lorsque notre chienne a été diagnostiquée de dysplasie, nous avons dû acheter 15 mètres de tapis pour nos couloirs, car forcément, c’est là qu’elle courrait le plus ! Certes c’était un investissement, mais rien en comparaison de ce qu’aurait couté une intervention chirurgicale, et surtout un investissement à long terme dans sa santé. Ça n’a pas de prix !

 

Contrôlez au maximum les jeux intempestifs. Réduisez la longueur des promenades, au profit de ballades plus nombreuses et de plus courte durée. Coupez les griffes de votre chien/chat régulièrement, des griffes trop longues peuvent avoir un impact sur sa démarche, et affecter sa posture. N’oubliez pas non plus de surveiller son poids… ce qui nous amené au paragraphe suivant concernant l’alimentation.

 

 

ALIMENTATION A EVITER

 

Evitez les aliments trop riches en glucides, au profit de ceux riches en protéines, les glucides favorisant le gain de poids. Certains aliments sont aussi dits inflammatoires et peuvent avoir un impact négatif sur l’arthrose, en particulier ceux de la famille des solanacées comme la tomate, l’aubergine, la pomme de terre, les poivrons, le physalis, etc.

 

D’autres aliments, en revanche, on des vertus anti-inflammatoires, nous en parlerons donc en même temps que les autres formes de supplémentation naturelle.

 

 

SUPPLEMENTS NATURELS : ALICAMENTS

 

L’EXTRAIT DE MOULE VERTE

 

Celui-ci c’est mon préféré, je l’utilise pour ma chienne dysplasique depuis 2 ans, et je ne peux que le conseiller. En plus de ses vertus anti-inflammatoires, l’extrait de moule verte est riche en vitamines et minéraux, en oméga-3, en enzymes et en antioxydants. Il aide à lubrifier les articulations, retarder l’apparition ou la progression de l’arthrose (pour plus d’informations, voire l’article (cliquez sur le titre) LE SECRET DES MÀORIS : « KÙTAI » L’EXTRAIT DE MOULE VERTE, ET SES BIENFAITS SUR VOS ANIMAUX



LA PÂTE DE CURCUMA (*)

 

Mon 2ème préféré ! Le curcuma contient plus de deux douzaines de composants anti-inflammatoires, y compris les inhibiteurs COX-2 sélectifs. L'enzyme COX-2 provoquant la douleur et l'inflammation, ces inhibiteurs bloquent sélectivement cette enzyme. Des études sur les effets de la curcumine ont montré des changements positifs dans les symptômes arthritiques. Pour de plus amples informations, voire l’article (cliquez sur le titre)  DU CURCUMA POUR CHIENS ET CHATS.



LA CHONDROÏTINE-GLUCOSAMINE

 

Séparément, ces 2 composants ont un effet faible, voire même sont considérés inefficaces. Ce sont des substances naturellement présentes dans de nombreux aliments d’origine animale. La glucosamine est un dérivé de chitine dont on trouve une très forte concentration dans la carapace des crustacés notamment, mais aussi dans les cartilages d’animaux (comme les oreilles de porc) et la moelle, et la chondroïtine dans le cartilages d’animaux comme le poulet et le requin, pour ne citer que les plus connus. La façon dont ces suppléments fonctionnent est complexe, donc pour faire simple je dirais que la chondroïtine combat et neutralise les enzymes responsables de la destruction des cartilages, alors que la glucosamine aide à synthétiser le nouveau cartilage. Un véritable travail d’équipe ! On trouve cette association dans de nombreux suppléments alimentaires, mais ma source préférée est le bouillon d’os fait maison (voir la recette LE FAMEUX BOUILLON D’OS DE VMN). Riche notamment en glucosamine, chondroïtine, acide hyaluronique et collagène, il est mieux assimilé par le corps parce que ces glycosaminoglycanes résistent mieux à la digestion que d’autres formes de supplémentation, et sont donc mieux absorbés par le corps, d’après le Dr Cate Shanahan, médecin nutritionniste et auteur, qui a suivi un programme de biologie moléculaire à l’université de Cornell, et consulte pour la célèbre équipe de basket des Los Angeles Lakers. J’en ai toujours dans mon congélateur !

 



LA BROMELAÏNE (*)

 

La bromélaïne est un groupe d’enzymes digestives ne trouve que dans les ananas, sous sa forme naturelle, la plus forte concentration étant dans le cœur d’ananas. Outre le fait que cette enzyme aide à digérer les protéines, elle a la capacité de réduire l’activité enzymatique de COX (cyclo-oxygénase) qui causent l’inflammation, on la considère donc comme analgésique.  Associée au curcuma, la bromélaïne en augmente la bio disponibilité. Alors que pour ses vertus digestives, la bromélaïne devrait être prise en même temps que les repas, pour ses vertus analgésiques, elle doit être prise seule (ou avec du curcuma) a moins une heure avant, ou 2 heures après le repas.

 

Interactions et Effets Secondaires : outre ses pouvoirs anticoagulants, la bromélaïne augmente l’absorbabilité et les effets de certains médicaments, en particulier les antibiotiques ; consultez votre vétérinaire si votre chien ou chat est sous traitement médicamenteux. Peut aussi être la cause de troubles abdominaux.

 

Dosage : tout comme pour le curcuma, le dosage dépend davantage de la douleur, que de la taille de l’animal. En moyenne, pour un chien ou un chat, et pour des pathologies articulaires (le dosage est different pour des troubles digestifs ou un cancer), on calcule environ 10 a 30mg/kg de poids corporel, reparti en 2 fois par jour.

 


LES OMEGA-3 (*)

 

Les omega-3 sont des acides gras essentiels qui se divisent en 3 groupes : les EPA (éicosapentaénoïques), les DHA (docosahexanoïques) et les ALA (alpha linoléiques). Les EPA et les DHA sont d’origine animale, et c’est sur ceux-ci que nous nous concentrerons. Les meilleures sources d’omega-3 pour nos chiens et chats sont l’huile de saumon (sauvage), de krill, de hoki (grenadier de Nouvelle Zelande), de sardines, de maquereau, etc. Je profite de ce paragraphe pour vous parler un peu du grenadier, un poisson riche en oméga-3 et aussi en vitamine B12, dont la population n’est pas menacée, et qui vit dans les eaux pures de la Nouvelle Zelande, leader mondial de la protection environnementale. Attention, d’autres pays du Pacific Sud pratiquent la pèche au Hoki, dans des eaux pas toujours très pures, et dans des conditions pas toujours respectueuses de l’environnement. Vérifiez donc que l’huile de Hoki que vous achetez vient bien de Nouvelle Zélande.

 

Evitez les huiles de poisson d’élevage qui sont nourris d’huiles de poisson, de farine de poisson, de farines végétales (dont le soja), mais depuis 2013 l’UE autorise aussi l’industrie de l’aquaculture à utiliser des farines issues de non ruminants (porc et volailles) dans l’alimentation des poissons. A cette alimentation, seront rajoutés des stimulateurs de croissance (hormones), des vitamines, des minéraux, des additifs médicamenteux, et des colorants chimiques, que dont on retrouvera bien entendu des résidus dans l’huile qui sera extraite de ces poissons.

 

Dosage : 50 a 70mg du total EPA+DHA par kg de poids corporel, par jour, ne pas dépasser 100mg/kg. Pour éviter la déplétion en vitamine E, causée par cette supplémentation, il conviendra d’ajouter 100IU de vitamine E pour un petit chien ou un chat, 200IU pour un chien de taille moyenne et 300IU pour un grand chien, et ce tous les jours ou tous les 2 jours (ce dosage d'EPA+DHA est specifique aux problemes articulaires. Dans le cas d'un animal bien portante, le dosage serait 10 fois moindre soit 5 a 7mg/kg, et dans le cas d'une pathologie cardiaque, il serait d'environ 15mg/kg).

 


L’HARPAGO (*)

 

Aussi appelée « griffe du diable », c’est une plante africaine dont on utilise les racines pour ses vertus anti-inflammatoires et analgésiques, mais aussi digestives (son amertume augmente la secretion d'acide, favorisant la digestion des proteines). Ideal pour les treatments sur une courte durée en période de crise. Attention à la qualité : les tubercules des plantes immatures ne contiennent pas une concentration suffisante en iridoïde (l’ingrédient actif), une grande partie de l’harpago vendu sur le marché (en particulier dans les suppléments destinés à la consommation animale) est sans effets. Sélectionnez donc des suppléments contenant au moins 3% de glucoside iridoïde ou harpagoside.

 

Interactions et Effets Secondaires : Il y a quelques contrindications pour les animaux souffrants :

  • D’ulcères gastriques ou duodénaux,
  • De diabète, de calculs biliaires,
  • De troubles cardiaques ou de la circulation sanguine,
  • Les femelles gestantes ou allaitantes.
  • L’harpago peut aussi affecter les traitements médicamenteux qui sont décomposés par le foie et en augmenter les effets secondaires. Il augmente la secretion gastrique et n'est donc pas conseillé sur la durée  mais en cures.
  • Il peut aussi interagir avec certains traitement hypo et hyper tensifs
  • Ne pas utiliser en meme temps qu'un autre anticoagulant ou hepato stimulant (c'est un puissant anti-coagulant qui peut causer des hemorragie internes).

 

Dosage : tout depend sous quelle forme, posez nous la question sur notre groupe Facebook. Ce type de produit existe aussi sous forme d'EPS, disponible en pharmacie.

 



LE BOIS DE VELOURS

 

Fabriqué à partir du bois de cerf ou de wapiti lorsqu’ils sont recouverts de ce doux duvet, juste avant qu’il ne sèche et tombe, le bois de velours aide à accélérer la guérison des blessures aux tendons et aux cartilages, tout en augmentant la force et l’endurance. Il aurait aussi des vertus stimulantes pour le système immunitaire. Très prisé par les sportifs, il contient notamment du calcium, du cuivre, de fer, de manganèse, du magnésium, du phosphore, du potassium, du sélénium, du soufre, des protéines, des lipides, du collagène, de l'acide hyaluronique, de la chondroïtine, de la glucosamine, des prostaglandines et de la L-dopa. Il contient aussi une hormone de croissance du nom de IGF-1, ainsi qu’une substance appelée pantrocrine qui augmenterait le taux de globules rouges, d’où la nécessité de veiller à donner le bon dosage et pas continuellement (de mon point de vue). Là encore, le pays d’origine, les méthodes d’élevage, de récolte sont importants, et ce sujet fera prochainement l’objet d’un article en profondeur. En attendant cet article, ravitaillez-vous chez les producteurs néo-zélandais une fois de plus. Une évaluation clinique réalisée en 2004 sur 25 chiens conclut : "L'administration de QEVA a été efficace dans l'atténuation de la condition chez les chiens arthritiques"

 

Dosage : 14 a 21g/kg de poids corporel, par jour.



LA BOSWELLIE (BOSWELLA SERRATA)

 

Issue de la résine de Boswélie (aussi appelé arbre a encens), un arbre qui pousse en Inde, au Punjab et au Pakistan, la boswellie est documentée et a été prouvée efficace dans le traitement des problèmes articulaires comme l’arthrose, chez les humains comme chez nos animaux domestiques, même lorsque cette dégénérescence articulaire est d’origine auto-immune. Puissant anti-inflammatoire, elle est aussi recommandée pour d'autres pathologies inflammatoires comme l'asthme, le colon irritable et la MICI, pour ne citer que celles-ci. Selon la pathologie elle est plus adaptée pour les traitements de fond en plusieurs prises par jour, mais j'ai noté un effet immédiat sur les problèmes articulaires de ma chienne dès la premiere prise, je dirais donc que pour l'arthose, en dose therapeutique elle est aussi très efficace en cas de crise. A part de rares troubles abdominaux, aucun effet négatif n’est connu. Aucune interaction médicamenteuse. Aucune toxicité.

 

Dosage : Difficile à déterminer d’une marque a l’autre, selon le % d’acide boswélique, utilisez donc le tableau suivant pour calculer le dosage :

 

 



LA RACINE DE REGLISSE (Glycyrrhiza glabra)

 

La réglissse est un puissant anti-inflammatoire qui agit rapidement sur les douleurs des articulations, et peut se donner en association avec d'autres anti-inflammatoires naturels pour former une synergie plus efficace en cas de crises ou douleurs intenses. La reglisse a une action similaire a celle de l'hydrocortisone, sans les effets secondaires.

 

Interactions et effets secondaires :

  • A cause de son contenu en glycyrrhizine, la racine de racine de réglisse ne devrait pas etre donnée en continu, mais en cure de 2 ou 3 semaines (l'intoxication a la glycyrrhizine pouvant survenir a partir de 6 semaines de prise continue chez l'humain).
  • Réservez la pour augmenter les effets d'autres anti-inflammatoires naturels en cas de crise. 
  • Interaction possible avec hypo et les hypertenseurs.
  • Ne pas utiliser chez les femelles gestantes ou allaitantes

Dosage : (commencez par la dose minimum et augmentez progressivement si necessaire)

  • de 5 a 10kg : 3 a 5  gouttes 2 a 3 fois par jour
  • de 10 a 25kg : 5 a 10  gouttes 2 a 3 fois par jour
  • de 25 a 50kg : 20  gouttes 2 a 3 fois par jour
  • Au-dessus de 50kg, donnez la dose pour un humain

L’ASTAXANTHINE

 

L'astaxanthine est un puissant caroténoïde naturel trouvé dans les certains crustacés comme le krill, le homard, le crabe et les crevettes, dans certains poissons comme le saumon et la truite, mais aussi dans certaines algues vous l’aurez deviné, comme notamment l’Haematococcus pluvialis qui en contient le plus gros pourcentage. C’est ce qui leur donne leur couleur rose. C’est l’algue mentionnée plus haut qui en contient la plus forte concentration, soit 1000 à 8000 fois plus que le saumon, et 300 fois plus que le krill. C’est un antioxydant puissant polyvalent qui a de nombreux bienfaits sur la santé, et notamment le foie, la vue, le cœur, le système immunitaire, la peau et les articulations, il absorbe aussi les UV, protégeant ainsi votre animal domestique contre les brulures du soleil. L’astaxanthine a aussi démontré des vertus anti-cancéreuses. Vous l’avez deviné : c’est un anti-inflammatoire !

 

ATTENTION : il existe une forme synthétique d’astaxanthine, interdite dans la fabrication de suppléments destinés à la consommation humaine, car elle est synthétisée à l’aide de composants pétrochimiques. Elle est strictement utilisée pour la fabrication d’aliments destinés à l’aquaculture (notamment l’élevage du saumon) et aux animaux domestiques. Quand j’insiste pour que vous n’utilisiez QUE des suppléments destinés à la consommation humaine pour vos animaux domestiques, en voici l’une des raisons. L’astaxanthine est commercialisée sous forme de poudre ou d’huile, préféréz celle sous forme d’huile qui dispose d’une meilleure biodisponibilité, car elle est liposoluble.

 

Interactions et Effets Secondaires : aucune interaction médicamenteuse connue. Sur les humains, de fortes doses (50mg/jour) prises à long terme ont provoqué une coloration de la peau, nous sommes donc en droit de supposer que cela pourrait aussi affecter le pelage des chiens blancs, mais j’insiste sur le fait que ça nécessite de fortes doses à long terme.

 

Dosage : comme pour beaucoup d’anti-inflammatoires naturels, la dose est différente d’une pathologie a une autre.

 

1mg/10kg par jour, à repartir en 2 fois si possible, à donner avec le repas et de préférence un corps gras si toutefois vous prenez celle sous forme de poudre.

 

 

(*) ATTENTION : ces supplements ont des vertus anticoagulantes, des précautions sont dont a prendre si vous voulez en  donner plusieurs ensemble, selon, et d'interrompre la cure 14 jours avant toute intervention chirurgicale, ou informer votre vétérinaire de cette supplémentation.

Quelques suggestions de produits. Desactivez votre ad bloqueur pour les afficher tous.

 



 

Boswellia

Omega-3

 

Harpago

Boswellia

Harpago



 

 

AUTRES ARTICLES D'INTERET