LES TAUTODES : UNE SOLUTION NATURELLE A LA VACCINOSE

 

Copyright © Nelly Coadic

‎Créé le 9 octobre 2018

Les textes et certaines images de ce site sont protégés par le droit d’auteur. Toute reproduction ou exploitation partielle ou totale de ces contenus est strictement interdite sans accord écrit préalable

 

 

 

 

 

La vaccinose est un terme inventé par un homéopathe du 19ème siècle : Compton Burnett, pour décrire les effets secondaires négatifs que peuvent avoir certains vaccins, qui vont des allergies a toute une série de maladies auto-immunes, en passant par le cancer, l’épilepsie, les problèmes comportementaux, neurologiques, l’anaphylaxie, voire la mort. Très souvent ces réactions négatives sont le résultat d’une sur-vaccination, c’est-à-dire des vaccinations répétées et trop nombreuses, mais elles peuvent tout aussi bien survenir dès la première injection. Alors que chez nous humains la plupart des vaccins sont valides à vie, nos animaux domestiques font l’objet de vaccinations régulières, c’est très lucratif.

 

Il est difficile de comptabiliser le nombre d’animaux touchés par ces effets secondaires, d’une part parce que le « gardien » de l’animal n’associe pas toujours ces troubles au vaccin, et d’autre part parce qu’un trop grand nombre de vétérinaires refusent d’admettre la possibilité et tentent de blâmer une autre pathologie sous-jacente au moment de la vaccination. De mon point de vue c’est l’excuse la plus idiotique, car nous sommes alors en droit de poser la question pourquoi avoir vacciné un animal malade alors que la nomenclature des vaccins stipule très clairement de ne vacciner QUE des animaux en bonne santé ? Mais c’est un tout autre débat. Il n’en reste pas moins que bon nombre de personnes sont livrées a elles-mêmes devant leur animal de compagnie souffrant alors de divers symptômes, contre lesquels on leur propose des solutions qui trop souvent vont engendrer davantage de problèmes et ne font que masquer les symptômes sans confronter la source du problème.

 

 

 

QUELS SONT LES EFFETS NOCIFS POTENTIELS DES VACCINS ?

 

Trois 3 types de composants distincts peuvent être responsables de la vaccinose :

 

1- Les adjuvants

Les vaccins contiennent des adjuvants qui ne sont autres que des toxines qui vont avoir l’effet d’un poison dans la circulation sanguine et affecter certains organes et fonctions du corps, comme le mercure, l'aluminium, le formaldéhyde, le 2-phénoxyéthanol, le thiomersal (renfermant de l'éthyle-mercure), etc. Le foie ne pouvant parfois pas éliminer certaines des toxines contenues dans les vaccins, elles sont alors stockées dans les tissus du corps et la réaction en chaine commence.

 

2- Les protéines animales

Les cultures sont élaborées à partir de protéines animales comme des cellules d’embryons de poulet, des cellules diploïdes animales, du sérum bovin, des levures, etc. et certains résidus de ces protéines peuvent persister dans le vaccin, ce qui explique certaines réactions comme les allergies à certaines viandes chez nos carnivores domestiques.

 

3- Le vaccin

Vacciner consiste à introduire une forme atténuée de la maladie directement dans la circulation sanguine et peut entraîner à long terme une réponse anormale du système immunitaire ou sous-immunitaire. Les multivalences sont encore pires, car la nature n’a pas conçu le système immunitaire pour faire simultanément face à une agression par 5 ou 6 agents pathogènes à la fois (voir notre article sur les multivalences) ! C’est alors qu’on parle de maladies auto-immunes ; il y a une limite au-delà de laquelle les cellules commencent à s’auto-détruire, et ou le système immunitaire se retourne contre le corps, confondant des cellules saines avec un agresseur.

 

Parmi les nombreuses pathologies imputables aux vaccins, on compte notamment :

  • L’inflammation chronique de l'intestin entraînant une malabsorption et une myriade d'allergies et d'intolérances alimentaires.
  • Des troubles neurologiques ou comportementaux dus à la toxicité cérébrale des métaux lourds stockés dans les tissus cérébraux.
  • Des dysfonctionnements endocriniens, la thyroïde étant en quelques sortes le canari dans la mine, et souvent le premier tissu à être endommagé par les vaccins, suivi de très près par le thymus, si important pour le système immunitaire.

 

On observe aussi de plus en plus de pathologies comme celles que je viens d’énumérer chez des chiots/chatons pas encore vaccinés, vous me direz donc comment peut-on alors les attribuer aux vaccins ? La réponse est simple : ces animaux sont nés de lignées dont l’organisme était déjà compromis par des vaccins a répétition, situation aggravée au fil des générations. La génétique a donc aussi un impact mais ça revient quand même davantage à la vaccination, c’est donc une prédisposition génétique liée a la lignée plutôt qu’à la race en elle-même. La différence entre une maladie héréditaire et une prédisposition génétique, c’est que dans le second cas, il faut que toutes les conditions soient réunies pour que la maladie se développe. Or si votre chiot est né avec cette prédisposition, mais que vous évitez les déclencheurs, il a toutes les chances d’avoir une vie normale et de rester en bonne santé. Ou je vis en Grèce, très peu de gens vaccinent leurs animaux de compagnie, et curieusement, je n’entends jamais parler d’allergies, de thyroïde, de Cushing, ou de MICI, même chez les sujets nés à l’état de chien errant. Mes 3 chiens sont des sauvetages, et ont développé diverses pathologies, des la première injection pour l’un et après le second vaccin antirabique pour l’autre.

 

 

 

PEUT-ON REPARER LES DOMMAGES CAUSÉS PAR LES VACCINS ?

 

Est-il possible de réparer les dommages imputables aux vaccins sur le système nerveux, un système immunitaire déréglé, un changement pathologique de certains tissus, que ceux-ci soient récents ou remontent à de nombreuses années ?

Lorsque nous faisons face à ce type de situation, nous conseillons souvent une détox vaccinale grâce au remède homéopathique Thuya, ça aide mais cela ne ressoude hélas pas toujours le problème. On peut aussi donner ce même remède en prévention avant et aussitôt après le vaccin, ainsi que Silicea, pour les vaccins de base, et Lyssine/hydrophobium pour la rage

Mais il existe aussi une autre alternative : la tautopathie ! 

 

 

QU’EST-CE QUE LA TAUTOPATHIE ?

 

L’homéopathie est basée sur la loi des similitudes : une substance toxique à haute dose peut soulager un malade a doses infimes.

 

Les nosodes reposent sur l’isopathie : ils sont fabriqués à partir de la maladie en tant que traitement ou prophylactique. 

 

La tautopathie est une méthode de guérison ou de suppression des effets néfastes des médicaments conventionnels au moyen de remedes homéopathiques potentialisés identiques, et fabriqués à partir des mêmes molécules qui sont la cause du problème, ou iso-intoxication. Elle peut donc être utilisée de manière prophylactique ou en traitement des effets secondaires attribués à un vaccin ou des vaccins, un médicament, voire même des toxines environnementales, tout comme elle peut être utilisée dans ces cas d’addiction ou d’overdose médicamenteuse. 

 

 

 

POUR QUELS VACCINS CANINS ET FELINS CES REMEDES SONT-ILS DISPONIBLES ?

 

Pour le moment je ne connais qu’un seul fournisseur au Royaume Uni, mais dès que j’en identifierai d’autres en Europe, je vous les communiquerai. Ont peut aussi les trouver aux USA. Il est aussi préférable d’utiliser le remède tautopathique spécifique a charque marque de vaccin dans la mesure du possible, puisque chaque laboratoire pharmaceutique a sa propre formule. Par conséquent, si vous songez à utiliser ces remèdes dans un but prophylactique, je vous invite à contacter votre vétérinaire et à lui demander le nom exact du vaccin qu’il va utiliser pour votre animal de compagnie. De même, si votre 4-pattes souffrent de pathologies dont vous soupçonnez un vaccin d’être la cause, regardez bien le nom sur le carnet de vaccination avant de passer commande.

 

Ainsi, Helios UK peut fournir ces remèdes pour les vaccins canin et felins suivants (il en existe pour d’autres animaux, contactez-les directement) :

 

 

 

COMMENT PASSER COMMANDE

 

Ces remèdes ne sont pas listés sur le site d’Helios UK, il vous faudra passer commande par téléphone, ou par courriel. Si vous le faites par courriel, ils ont des membres du personnel qui parlent français et pourront traduire votre requête, mais il est impératif que vous utilisiez bien les abréviations du tableau que je vous ai fourni. Au fur et a mesure que d’autres remèdes tautopathiques seront disponibles, je mettrai ce tableau a jour. Un flacon de 4grammes de la dilution sélectionnée suffit, mais il vous faudra préciser la forme, à savoir :

  • SOFT TABLETS (comprimés) : Font 5mm de diamètre et sont à base de lactose. Ils fondent rapidement sur la langue, je les trouve pratique pour de gros chiens et faciles à manipuler. Il y en a 15 par gramme.
  • PILLS No 6 (granules) : Petites billes rondes de 3,5mm à base de sucrose et donc solubles dans l'eau. 25 par gramme.
  • PILLS No 3 (granules) : Petites billes rondes de 2mm à base de sucrose et donc solubles dans l'eau. 120 par gramme.
  • GRANULES : Ce que nous appelons globules en France, petites billes de 1mm, 250 par gramme, les plus faciles pour les animaux, car elles se dissolvent rapidement dans l'eau ou se mettent directement dans la gueule, ou sur la babine.

https://www.helios.co.uk/contact/enquiry

 

 

 

DOSAGE 

 

PROPHYLATIQUE (suggéré par Helios) : 3 fois 1 granule/globule/comprimé à 12 heures d’intervalle, c’est-à-dire un dans l’heure qui suit la vaccination, puis un 12 heures plus tard, et un 3eme encore 12 heures plus tard. Vous pouvez dissoudre 3 granules/comprimés dans 30ml d’eau, et dynamiser le flacon avant d’administrer chaque dose. Dynamiser veut dire taper le flacon sur la table ou le secouer, ce processus modifie la structure du remède et en active l’efficacité.

 

 

EN TRAITEMENT D’EFFETS SECONDAIRES EXISTANTS PROTOCOLE DU DR SMITS (3) :

  • 3 ou 4 granules/globules/comprimés le 1er soir puis 2 soirs plus tard la 1ere semaine.
  • La deuxième semaine : même chose mais avec la dilution a 200CH
  • La troisième semaine : même chose mais avec la dilution a 1M
  • La quatrième semaine : même chose mais avec la dilution a 10M

 

 

 

CONTRE INDICATIONS 

 

Ne pas entamer ce protocole homéopathique si l’animal est constipé, car vous risquez de bousculer les toxines et provoquer une aggravation des symptômes car le corps ne peut pas les excréter. Il faut donc résoudre le problème de constipation avant d’entamer ce protocole.

Il est aussi préférable de détoxifier les autres molécules auparavant, c’est-à-dire, si votre chien a reçu un traitement antiparasitaire, un vermifuge chimique, ou tout autre traitement médicamenteux, il faudra d’abord procéder à une détox.

 

 

 

AUTRES REMEDES TAUTOPATHIQUES

 

On peut faire faire un remède tautopathique pour n’importe quelle molécule. C’est ainsi que l’organisation caritative britannique a laquelle je dois beaucoup de ces informations (K9 Rescue et Michelle Jones en particulier) a commandité certains des remèdes tautopathiques de la liste ci-dessus, mais est aussi sur le point d’en faire préparer un pour le Bravecto. 

 

 

REMERCIEMENTS

 

Un tres grand merci a Michelle Jones, co-fondatrice de K9 Rescue, une organisation caritative dont la démarchet est le sauvetage et l’adoption de chiens venant principalement de l’Europe de l’Est, eduquer la population sur  l'importance du bien-être des chiens, encourager les nations à s'engager dans des pratiques respectueuses des animaux, soutenir l'amélioration du traitement des animaux en Europe de l'Est grâce à un programme d'éducation vétérinaire, soutenir les programmes de stérilisation des populations de chiens errants, ainsi que promouvoir une alimentation et des soins naturels. K9 Rescue a financé l’élaboration de plusieurs de ces remedes tautopahtiques dont la fabrication s’élève a environ 250 GBP chacun. Je vous invite donc à exprimer votre gratitude en leur faisant un don. Aucune donation n’est trop petite, si nous sommes 25 à donner 5 euros, cela couvrira la moitié du cout pour l’élaboration d’un remède dont de nombreux animaux pourront ensuite bénéficier. C’est dérisoire par rapport à ce que cela coute de traiter un animal qui souffre de vaccinose.

 

Cliquez sur l'image pour acceder a la page de donation
Cliquez sur l'image pour acceder a la page de donation