PATHOLOGIES DES OREILLES CHEZ LE CHIEN, ET COMMENT LES TRAITER NATURELLEMENT

Par Camille Hofman

 

Les pathologies d’oreilles sont très courantes chez nos amis à 4 pattes, que ce soit chiens ou chats.

 

Tout d’abord un petit rappel d’anatomie. L’oreille de nos animaux est composée de 3 parties :

  • L’oreille externe comprenant le pavillon et le conduit auditif.
  • L’oreille moyenne comprenant la caisse du tympan, le tympan et les 3 osselets (marteau, enclume et étrier)
  •   L’oreille interne comprenant le labyrinthe, la cochlée et l’appareil vestibulaire.

 


 Ces 3 parties sont étroitement intriquées et permettent d’une part l’audition et de l’autre l’équilibre. Il existe également des glandes à l’intérieur du conduit auditif qui sécrètent le cérumen, son rôle étant de protéger le conduit des agressions extérieures (pathogène ou corps étranger).

 

Certaines races sont prédisposées aux problèmes auriculaires : races aux oreilles tombantes, présence de poils en grande quantité au niveau des oreilles ou races brachycéphales chez qui le conduit auditif est incomplètement développé.

 

 

 

LES PATHOLOGIES LES PLUS COURANTES

 

1. LES OTITES

 

Les otites touchent principalement l’oreille externe. Elles peuvent cependant se compliquer, avec par exemple une perforation du tympan entrainant une otite moyenne, rarement une otite interne.

 

La 1ère chose à faire si vous chien/chat semble souffrir des oreilles (grattage intense, se secoue très fréquemment la tête, troubles de l’équilibre) est de consulter votre vétérinaire afin de poser un diagnostic précis, les causes d’otites pouvant être multiples.

 

 

2. CORPS ETRANGER

 

Les beaux jours arrivent, vous faites une balade en campagne et au retour votre chien est pris d’une frénésie de grattage et se secoue la tête dans tous les sens en pleurant. Un corps étranger s’est probablement fixé au niveau de son pavillon (épillet le plus souvent) et il est en train de progresser lentement mais sûrement vers l’intérieur au risque de finir sa course contre le tympan, le perforer, et entrainer des problèmes bien plus embêtants. Il faut donc consulter sans tarder car seul une extraction du corps étranger pourra soulager votre animal. En attendant le rendez-vous chez le vétérinaire, si Médor est un tant soit peu coopératif, vous pouvez instiller quelques gouttes d’huile végétale d’amande douce dans l’oreille afin de lubrifier le conduit, enrober l’épillet et avec un peu de chance permettre à celui d’être expulsé lors d’un secouage de tête.

 

 

3. LA GALLE D'OREILLE

 

La gale d’oreille est causée par un sympatique parasite appelé Otodectes cynotis. Cet acarien aime élire domicile et se multiplier dans les oreilles de nos animaux en provoquant plusieurs symptômes : fortes démangeaisons, oreilles rouges et chaudes, présence d’un cérumen épais et noir en grande quantité, odeur caractéristique se dégageant des oreilles.

 

Pour poser le diagnostic votre vétérinaire peut soit se baser sur la clinique, soit voir les petites bestioles directement à l’otoscopie soit faire un prélèvement de cérumen pour une analyse sous microscope.

 

Cette maladie est très contagieuse d’un animal à l’autre et il n’est pas étonnant de voir des portées entières de chatons/chiots atteints.

 

 

4. LES BACTERIES

 

Certaines otites sont causées par des bactéries, soit de façon primaire, soit secondairement à une autre pathologie (surinfection).

 

Les bactéries les plus souvent rencontrées sont Staphylococcus intermedius, Pseudomonas spp, Proteus Mirabilis, Streptocoques Béta-hémolytiques, Escherichia Coli.

 

Ici aussi, une otoscopie avec prélèvement de sécrétion et analyse au microscope permet de poser le diagnostic.

 

 

5. LES LEVURES

 

La levure le plus fréquemment rencontrée dans l’otite est Malassezia pachydermatis. Comme les bactéries elle peut être la cause primaire de l’otite mais le plus souvent elle profite de l’état d’inflammation de l’oreille pour venir s’installer et se multiplier, participant alors la chronicité de l’otite.

6. LES ALLERGIES

 

On distingue plusieurs types d’allergie : Dermatite Atopique, Allergie alimentaire, Allergie de contact, Allergie environnementale, DAPP (Dermatite allergique aux piqures de puces), Allergie médicamenteuse.

 

Quel que soit le type d’allergie dont peut souffrir votre chien, celle-ci peut se manifester par une atteinte des oreilles appelée Otite ErythématoCérumineuse (OEC). L’OEC se caractérise par une inflammation du pavillon de l’oreille avec des plis hypertrophiés et rouges pouvant aboutir à une obstruction complète du canal auditif. La peau prend un aspect épaissi et craquelé.

 

Ce type d’otite a tendance à être la porte ouverte à des surinfections bactériennes ou fongiques.

 

Avant tout traitement il convient donc de rechercher la cause de cette allergie pour éviter les récidives en évinçant définitivement le facteur déclenchant.

 

7. LES TUMEURS/POLYPES

 

Le rétrécissement du conduit auditif dû à la présence d’une tumeur (bénigne ou maligne) s’oppose à la bonne circulation de l’air et favorise l’accumulation des déchets qui peuvent aboutir à des otites externes. Il est donc important en cas de récidive d’otites de faire un examen otoscopique approfondi afin de ne pas passer à côté d’une tumeur, qui nécessiterait un geste chirurgical afin de l’enlever.

 

8. LES OTHEMATOMES

 

L’othématome est l’affection traumatique la plus fréquente chez le chien. Il peut être primaire suite à un choc, ou secondaire à une otite externe (à force de se secouer les oreilles ou de se gratter il se crée des lésions vasculaires qui provoquent un saignement au niveau de la face interne du pavillon de l’oreille).

 

 

 

 

 

DIFFERENTS TYPES DE TRAITEMENTS

 

Habituellement face à une otite votre vétérinaire vous prescrira le combo suivant : anti-inflammatoire, antibiotique, et cortisone. Grâce à tout cela votre animal sera rapidement soulagé mais après ? Qu’en est-t’il de la cause ? Sommes nous condamné à consulter régulièrement car Médor a mal à ses neineilles ? La réponse est non. Suivez le guide!

 

 

1. ALIMENTATION NATURELLE

 

Comme pour beaucoup de pathologies canines ou félines le passage à une alimentation naturelle adaptée permet souvent de régler le problème d’otites à répétitions ou tout du moins d’en diminuer la fréquence. En effet, pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas encore, l’alimentation industrielle contient de multiples « ingrédients » inadaptés voire même nocifs pour nos animaux, tels que les acariens de stockage, les céréales, les glucides,….

Un régime adapté (c'est-à- dire un régime carné) est pratiquement toujours utile pour combattre les infections fongiques chroniques. Les céréales contiennent en effet des glucides, dont se nourrissent les levures pour se multiplier. En supprimant la cause on supprime de ce fait la conséquence, dans
notre cas, les infection auriculaires.

 

 

2. TRAITEMENTS GENERAUX

 

On ne le répétera probablement jamais assez mais si votre chien a des problèmes dermatologiques le premier réflexe à avoir est : DETOX DU FOIE !

 

Pour cela vous disposez de plusieurs alternatives mais celle que nous recommandons le plus souvent sur notre groupe est d’utiliser du Chardon Marie (lien pour l’article). Pour ma part je l’utilise uniquement en EPS, à la dose de 2mL pour 10kgs de poids sans dépasser 5mL/jour pour un gros chien (<25kgs).

 

Pour les animaux prédisposés il est nécessaire de vérifier fréquemment et d’assurer une bonne hygiène des oreilles. Je vérifie tous les soirs les oreilles de mon Golden et les nettoie tous les 10 à 15 jours environ, ou de façon plus espacée si elles restent propres.

 

Pour cela plusieurs produits naturels pour être utilisés :

 

  • Mélange Eau/Vinaigre de cidre biologique

Dans un récipient préparez votre mélange à hauteur de 50% d’eau et 50% de vinaigre de cidre (j’utilise une seringue pour être plus précise). Trempez puis essorez une compresse stérile ou un disque à démaquiller puis nettoyer doucement l’intérieur des oreilles de Médor. Le vinaigre de cidre  ayant des propriétés antiseptiques, antibactériennes et antifongiques, celui-ci permettra de traiter précocement un début d’otite.

  • Argent colloidal

Comme précisé dans l’article correspondant l’argent colloidal est un produit fantastique avec de multiples propriétés (je vous laisse aller faire un tour sur l’article). Il est à la fois très utile pour  l’hygiène régulière des oreilles (même principe qu’avec le vinaigre de cidre) mais aussi en cas d’otite avérée car efficace sur les bactéries notamment le fameux Staphylo et les levures (mettre 3 gouttes d’AC directement dans le conduit 2 à 3 fois par jour puis massez, pendant 5 à 7 jours).

  •  Les huiles

Plusieurs huiles ont des propriétés antiseptiques, antibactériennes, antifongiques en plus d’être hydratantes, notamment l’huile de coco, l’huile d’amande douce, l’huile de calophylle, ou l’huile de calendula. Ces huiles peuvent servir de support pour les Huiles Essentielles ou le Thornit. (voir video tutoriel ci-dessous).

  • Produits prêts a l'emploi

La plupart des produits d’hygiène tout prêt trouvables chez le vétérinaire ou en pharmacie ont des  compositions qui ne me plaisent pas, avec notamment des excipients dont on ne connait pas la nature, cependant à l’occasion d’une otite chez mon chien l’été dernier j’ai eu l’occasion de tester le  SEALANE du laboratoire TVM (laboratoire français), dont la composition est clean (eau de mer  purifiée, extrait de calendula, extrait d’althaea officinalis (guimauve officinale) et gel d’aloe vera.

3. TRAITEMENTS SPECIFIQUES

 

En fonction de l’origine de l’affection le traitement peut différer. Je rappelle une nouvelle fois que si vous envisagez d’instiller quelque chose dans l’oreille de votre chien il est nécessaire de faire vérifier  au préalable l’intégrité du tympan par votre vétérinaire.

 

3.1 En cas de corps étranger :

  • L’extraction par votre vétérinaire est un passage OBLIGATOIRE.
  • Après extraction vous pouvez soulagez l’irritation provoquée par celui-ci et accélérer  la cicatrisation en instillant directement dans l’oreille de la teinture mère de Calendula diluée au ¼ dans du sérum physiologique.
  • Si le corps étranger est là depuis un moment et qu’il a provoqué une otite, ajouter  oralement et jusqu’à guérison complète : Arnica 5CH 2 à 5 granule matin et soir + Abcedyl dose-poids matin et soir.

3.2 En cas de gale d’oreille : (cliquez ICI pour acceder au lien sur les types de gales)

 

3.3 En cas d’otite d’origine allergique

  • Rechercher l’allergène mis en cause pour l’éliminer ou tout du moins l’éviter au  maximum (rechercher du côté alimentaire +++)
  •  Si le pavillon est très sec, hydrater avec de l’huile de coco (également propriété antifongique)
  •  Si l’otite est répétitive avec surinfections localisées : Arsenicum Album 9CH 3 à 5 granules matin et soir jusqu’à guérison + Abcedyl dose poids matin midi et soir 
  • pendant 1 mois + Lachesis 9CH 1 dose/semaine pendant 4 semaines.
  •  Si les affections reviennent chaque année à la période estivale, donner à partir du mois d’avril Sulfur 9CH 1 dose/semaine, rajouter Abcedyl et Arsenicum Album dès que l’otite survient.

 

3.4 En cas d’otites bactériennes ou à levures

  • Vous pouvez utiliser du Thornit, poudre à déposer au niveau de l’entrée du conduit auditif de l’oreille après l’avoir préalablement nettoyé avec une des solutions proposées si dessus. Ne pas faire plus de 5 jours de traitement consécutifs, bien enlever les dépôts de la veille avant d’en remettre.
  •  Vous pouvez n’utiliser uniquement que de l’argent colloidal ou du vinaigre de cidre qui fera office de nettoyant ainsi que de traitement.
  • Si ces solutions ne sont pas suffisantes, vous pouvez nettoyez puis instiller quelques gouttes à l’intérieur du conduit du mélange suivant : 30% d’HV de Calophylle + 50% d’HV de Calendula + 5% d’HE de Géranium Rosat + 5% d’HE de Lavande Aspic (contre indiquée chez les chats) + 5% d’HE de Laurier Noble + 5% d’HE de Palmarosa (contre indiquée chez les chats, les femelles gestantes ou allaitantes et les jeunes de moins de 6 mois).
  • Vous pouvez également donner en homéopathie :
    1. Si un liquide épais encombre l’oreille : Silicea 7 CH + Pulsatilla 5CH 3 à 5 granules matin et soir pendant 8 jours..
    2. Si les sécrétions ont une odeur nauséabonde, que l’oreille est douloureuse ou que l’animal marche la tête penchée, donner jusqu’à guérison Mercurius Corrosivus 5CH 3 à 5 granules matin midi et soir + Abcedyl dose poids matin et soir.
    3. Si existence de lésions suintantes prurigineuses à la base de l’oreille et sur le pavillon donner Graphites 5CH 3 à 5 granules par jour jusqu’à disparition de ces lésions.

 

3.5 En cas de tumeur ou de polype

  • Polypes : Ablation chirurgicale ou instiller de la teinture mère de Thuya dilué au quart avec du sérum physiologique.
  • Tumeur cancéreuse : Ablation chirurgicale.
  • Après une chirurgie pour éviter les récidives : Arnica 5CH matin et soir + Abcedyl dose poids matin et soir + Thuya 9CH 1 dose/semaine + Silicea 7CH 1 dose/semaine, le tout pendant plusieurs semaines.

 

3.6 En cas d’othématome

  • Masser l’hématome avec de l’HE d’Hélichryse italienne, pure.
  • En homéopathie : Arnica 7CH + Lachesis 5CH + Millefolium 5CH, 3 à 5 granules de chaque matin et soir jusqu’à résorption.

 

 

 

 

SOURCES :

http://www.fregis.com/infos_sante_pathologie_chien_detail.php?entree=&amp;mod=patho&amp;id=74
http://www.cliniqueveterinairecalvisson.com/vetup_freepage.php?freepageId=58
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=810
Livres : Guide pratique de phyto-aromathérapie pour les animaux de compagnie (Dr May), Guide pratique d’homéopathie chez le chien, le chat et les NAC (Marie Noelle Issautier).


"Otites" de Homeoanio, remede homeopathique



 

 

AUTRES ARTICLE D'INTERET